Qui sommes-nous?


Comment vous est venue l’idée de créer votre association ? Quelle est la date de création de votre association ?

Par conviction personnelle et religieuse, c’est un devoir de ne pas oublier ceux qui sont dans le besoin. Nous nous sommes dit à un moment qu’il serait bien de créer une association pour développer cette entraide et nous donner les moyens d’en faire plus dans une démarche cadrée et formelle que représente une association. Au sein de notre association nous sommes tous motivés par le même désir d’apporter humblement notre contribution aux personnes démunies.

Comment fonctionne-t-elle ?

Notre association se nomme Budget Sadaqa, nous sommes arrivées au constat que dans la vie quotidienne, nous consacrons facilement un budget chaque mois pour le téléphone, la salle de sport, l’abonnement à tel magazine, la carte de cinéma… et pour ce qui concerne les actes de charité nous n’y pensons pas vraiment ou seulement à de rares occasions. Il nous est apparu comme une évidence qu’il fallait concrétiser cette charité par un budget au même titre que les autres dépenses.

Nous sommes conscients que les personnes sont très sollicitées par tous types d’associations dans le domaine ; nous n’allons pas révolutionner ce qui se fait déjà. Nous restons réalistes vis à vis de nos actions et n’avons pas la prétention de changer le monde mais d’apporter à notre niveau personnel un réconfort pour ceux que nous pouvons. Il est à notre sens urgent, dans ce monde de plus en plus individualiste, de nous réveiller et sortir un peu de notre train- train du quotidien pour nous rappeler que les plus démunis sont là en bas de nos maisons, dans nos rues, notre quartier, notre entourage parfois. Bien évidemment, chacun peut le faire au quotidien et n’a pas besoin d’une association pour concrétiser ses actions de charité. En réalité nous sommes juste un moyen comme un autre pour les accomplir. C’est pour cette raison que peu importe la façon, l’essentiel est d’agir et si nous pouvons être le « sabab »  ou le rappel pour qu’une personne fasse un acte de solidarité, nous en serons plus qu’heureuses.

Quels sont vos objectifs ?

Notre objectif est de soulager les personnes faisant face à de grosses difficultés en leur apportant une aide alimentaire régulière et personnalisée. Mais nous sommes ouverts à d’autres types de projets.

Quelles sont vos actions principales ?

Nous avons débuté par un projet de partenariats avec un orphelinat à Fez. Nous avons mené une opération pour les fournitures scolaires pour les jeunes pensionnaires, une opération pendant l’hiver pour financer l’achat de couvertures ainsi qu’un projet pour le financement des achats alimentaires.

Actuellement nous sommes concentrés sur l’aide alimentaire pour les personnes en difficultés à Paris et région parisienne. Nous fonctionnons surtout par les réseaux, le bouche à oreille… les personnes nous contactent par le biais de notre page Facebook, les groupes de diffusions sur internet ou par des personnes de notre cercle de connaissances qui nous font remonter les cas de personnes en difficultés. A partir de ce moment, nous prenons contact avec la personne en question pour évaluer ses besoins et mettre en place, le cas échéant, une aide alimentaire.

De combien de bénévoles disposez-vous ?

Pour le moment nous sommes 7 bénévoles à nous répartir les différentes tâches.

Avez-vous besoin de plus de bénévoles ? Si oui, quels pôles peuvent-ils intégrer dans votre association ?

Effectivement nous aimerions nous développer et avoir l’appui de bénévoles dans les domaines suivants: communication, développement des partenariats, développement des ressources, relations donateurs, mais aussi des bénévoles pour organiser des collectes alimentaires, visites et distributions auprès des bénéficiaires..; la liste n’étant pas exhaustive et toutes les compétences seront Incha Allah les bienvenues.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

Justement le peu de moyens humains. Nous aimerions consacrer plus de temps pour notre association, mais nos obligations respectives nous freinent un peu. Un peu de renfort nous soulagerait énormément pour amener cette association à aider plus de monde et à développer les liens de solidarités.

Quels sont vos besoins actuels ?

Outre la recherche de bénévoles, pour le fonctionnement de notre association, nous avons besoin de la générosité des personnes qui peuvent nous aider par un don financier ou  matériel (dons alimentaires).

Ou êtes-vous situées ?

Qui dit peut de moyens, dit effectivement pas de local. L’association est domiciliée dans le 19e arrondissement de Paris. D’ailleurs si un organisme ou un particulier pouvait nous prêter ou partager un local, nous sommes preneurs!

Faites-vous des déplacements ?

Oui, et c’est d’ailleurs une de nos règles. Les donateurs nous confient bien plus que de l’argent ou un don alimentaire, derrière cela c’est surtout la responsabilité de leur confiance que nous portons. C’est pourquoi, quand cela est possible, nous rencontrons les bénéficiaires directement chez eux pour le premier entretien. Ensuite ,selon les situations, les bénéficiaires sont invités à venir chercher leur colis sur Paris, il est important de favoriser l’autonomie des personnes que nous suivons. Leur participation est à notre sens primordiale.

Avez-vous des événements à venir?

Nous organsinons des rencontres pour réunir les différentes personnes participant au projet de l’association; bénévoles, donateurs, sympathisants, associations partenaires et bénéficiaires. Ces événements peuvent prendre la forme d’un goûter, d’un tournoi de foot, d’un après-midi barbecue mais avec l’idée derrière de sensibiliser les participants à la solidarité.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Seul Allah aaza wa jal nous accorde la réussite et nous ne sommes que des sababs el hamdouli LLah et nous remercions Allah aaza wa jal. Nous vivons une aventure extraordinaire, pleine d’émotions. Il y à aussi des moments moins évidents dans la gestion de ces situations de détresse mais l’essentiel est là : la oumma est solidaire malgré tout et cela renforce notre foi, nous donne encore plus l’envie de continuer et d’aller plus loin avec la volonté d’Allah. Nous vivons de très belles rencontres que ce soit avec les donateurs ou les bénéficiaires et c’est  aussi pour nous de grandes leçons el hamdouli LLah. Notre première donatrice n’avait que 16 ans, un petit bout de femme qui a fait une heure de trajet pour nous donner ce qu’elle pouvait : des fournitures scolaires pour les orphelines de Fez. Parfois les bénéficiaires eux-mêmes nous demandent comment ils peuvent aider d’autres personnes alors qu’eux même sont dans des situations très difficiles.

Les commentaires sont clos.